FASO DANSE THÉÂTRE PRODUCTIONS

NOUVELLE CRÉATION

2020

WAKATT

Wakatt, la nouvelle création de Serge Aimé Coulibaly, s'inscrit dans une œuvre qui examine la réalité quotidienne et les changements sociaux à travers un langage dansant qui part de la violence interne, de l'instinct humain, de l'urgence et du besoin de s'exprimer, de dire quelque chose de concret par le corps.

See project
FASO DANSE THÉÂTRE PRODUCTIONS

SUR LA ROUTE

2018

Kirina

Dans passé se reflète à jamais le présent. Kirina puise à la source des contes épiques mandingues, et tire sa force du chant de Soundiata. De ces mythes émerge la modernité globale d'un langage artistique universel. En suivant le destin d'un peuple qui marche vers un avenir collectif, Kirina nous emmène dans un voyage qui parle d'exil, de déplacement, d'espoir et de la richesse incomparable qui découle de la confrontation de mondes et d'expériences différents.

vers le spectacle
2017

Kalakuta Republik

Les souffles courts, haletants, les corps secoués d’une pulsation indomptable, sur une musique qui s’étend d’un rivage à l’autre et raconte le monde, lucide, entière, d’une beauté fracassante.
Animale, lascive, guerrière, sensuelle, contemplative, cette énergie est avant tout celle de la révolte et de l’engagement absolu. Elle attrape les émotions, bouscule les croyances, révèle nos profondeurs.
Fela nous offre ici son souffle et sa respiration dans un chaos nécessaire à traverser pour explorer en nous la force de notre liberté individuelle.
Qu’avons-nous à dire, qu’avons-nous à refuser, aujourd’hui, dans ce monde qui tremble de peur et se cloisonne peu à peu ?

vers le spectacle
FASO DANSE THÉÂTRE PRODUCTIONS

PAR LE PASSÉ

2014

Nuit Blanche à Ouagadougou

Octobre 2014 : Le peuple burkinabè décide de son destin et se redresse, le régime politique en place depuis presque 30 ans s’effondre.
La révolte est là, omniprésente, dans les corps électrisés des danseurs, dans le rap poing levé de Smockey, dans l’espoir de la rue, dans le pressenti d’un artiste qui a rêvé cette pièce deux ans plus tôt. Combats, douleurs, humiliations et privations trouvent leur exutoire dans la rage de vivre et l’urgence à reprendre la parole.

vers le spectacle
2013

Fadjiri

Il est une heure de la nuit, quelques instants avant l’aube, où les démons maléfiques sortent de leur cache et bousculent en s’amusant les hommes qu’ils croisent.
Doutes torturants jusqu’à la transe, nécessité de retrouver sa solidité à un moment où les pas posés ne rencontrent que de l’incertain, perte des repères pour aller jusqu’au terminus de son voyage intime et en revenir grandi de cette énergie animale instinctive avec une certitude sur sa rage d’exister.
Voilà le chemin de l’homme, oscillant, vacillant, mais retrouvant sa verticalité, toujours.

vers le spectacle
2011

Kohkuma7°South

Un lieu, précis, inconnu. Six personnages, cabossés, effondrés, loin de leur part d’humanité bafouée, écrasée et meurtrie par la violence, les inégalités, les guerres.
Il faudra cheminer sur des sentiers ardus pour retrouver comment vivre avec soi et aller, enfin, vers l’autre. Se créer sa vie, neuve du rapiècement de son passé et libérer ses démons pour les dompter. Trouver, en soi, cet ailleurs qui permet enfin le redressement et l’espoir.

vers le spectacle
2008

Babemba

A quoi raccrocher son rêve quand tout autour de soi relève du délabrement ? Comment rallumer et faire briller une jeunesse éteinte de lassitude, absente de son histoire ?
L’Afrique n’est pas seulement une terre de massacres et de désolation : il y a toujours eu des îlots d’hommes debout, lucides, passionnés, qui ont abandonné tout fatalisme et ont décidé le changement.

vers le spectacle
2007

Solitude d'un homme intègre

Comment rester debout quand on a perdu l’espoir et que le passé investi, passionné, confiant, serein du sens politique de Thomas Sankara, rappelle douloureusement la déchéance du présent ?
Homme en exil, déraciné de son pays, de sa culture, de ses engagements, précaire dans son insécurité, il dit son histoire, combat ses chagrins, entre révolte, rage et désespoir, pour essayer de rassembler ses parts morcelées.
En cherchant à se retrouver, il appelle cet autre qui lui manque tant.

vers le spectacle
2006

A Benguer

Il y a ceux qui sont partis, qui ont tenté la traversée vers cet ailleurs fantasmé et ont rencontré une réalité lacérante.
Ils reviennent, parfois, pas longtemps, pour de rares vacances, et croisent dans les bars ceux qui rêvent de partir, de laisser le chômage, les difficultés et les horizons sans espoir. Moments de partage et de confrontation dans un lieu exutoire où le rêve et l’alcool ouatinent le réel.
Le quotidien harassant, l’intégration douloureuse dans ce là-bas, ne se diront pas ; l’exil restera pour ceux qui fuient la misère et une vie sans lumière le seul espoir de se créer un avenir.

vers le spectacle
2004

Et Demain

La première pièce de groupe de Serge Aimé Coulibaly, assez troublante.

vers le spectacle